Postulat, a bas l’abstentionnisme

En octobre 2015, s’ouvrira, avec les élections fédérales, une série de scrutins destinés à renouveler les organes législatifs et exécutifs à tous les niveaux. Ainsi auront lieu au printemps 2016 les élections communales, et nous terminerons en 2017 avec l’élection du Grand Conseil vaudois et du Conseil d’Etat.

En 2011, lors des dernières élections communales glandoises, nous avons enregistré un taux de participation de 32%, ce qui est nettement inférieur aux 39% obtenus en moyenne pour les élections communales vaudoises*.

Or, il est largement reconnu que notre démocratie ne peut fonctionner qu’en s’appuyant sur des citoyens qui se sentent concernés, qui votent et élisent. Les chiffres susmentionnés montrent que ce n’est malheureusement pas le cas. Il appartient aux partis de mener des campagnes intéressantes, mais les autorités ont également un rôle à jouer en sensibilisant la population quant à ses droits populaires.

La problématique de l’abstentionnisme dépasse certes le cadre communal, mais la ville de Gland pourrait mettre en place un concept de campagne d’incitation au vote. La commune pourrait, par exemple, exploiter les panneaux d’affichage qu’elle met à disposition de tous les partis pendant les semaines précédant les élections, avant que ceux-ci ne les utilisent. Sachant que certains groupes de la population – comme les jeunes, les étrangers ou les femmes – ont tendance à moins participer, les mesures pourraient s’adresser à eux plus particulièrement. Il serait dans tous les cas intéressant de voir ensuite si le taux de participation a augmenté et donc si ce genre de campagne est utile.

C’est pourquoi je voudrais, par ce postulat, inviter la municipalité à étudier la possibilité de mettre en place une série de mesures visant à lutter contre l’abstentionnisme en vue des prochaines élections.

 

Gland, le 8 décembre 2014

Au nom du Parti Socialiste de Gland, Charlotte Gabriel